AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Full Moon. • ft. kimberley.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lloyd N. Diggory
diggory's heir ϟ POUFSOUFFLE
avatar

— PSEUDOs : LSD Art.
— HIBOUX ENVOYÉS : 58
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— AVATAR : Logan Lerman.

— PROFESSION : Élève. Attrapeur de l'équipe de Quidditch. Chef du Club de Duel chez les Poufsouffle.
— ÂGE DU PERSO : 15 ans.
— AMOUREUSEMENT : En couple avec sa Kim Grey. Don't touch her, bastard.
— SON CAMP : Armée de Dumbledore.
— TYPE DE BAGUETTE : 27.3 cm - plume de phénix - bois de chêne.
— MAISON : Poufsouffle.
— STATUT DE SANG : Sang-Pur.
— PATRONUS : Espadon.
— AMORTENTIA : Cheeseburger et crème anglaise avec un arrière-goût de crème brûlée.
— MIROIR DU RISÉD : Cédric Diggory.

MessageSujet: Full Moon. • ft. kimberley.   Dim 8 Juin - 18:00

time as come
ft. Kimberley.


M’asseyant, je me suis adossé contre un arbre. Mes paupières étaient lourdes mais je n’avais pas envie de céder au sommeil, de peur d’être surpris et tué par de parfaits inconnus. Levant les yeux, j’observais les branches du chêne qui se déployaient au dessus de moi et emblaient toucher le ciel. L’arbre était imprégné d’une majesté presque sacrée. En le contemplant, je sentis mon propre esprit s’élever vers les hauteurs.

Mon imagination envisagea un monde ignoré de moi, qui s’étendait autour de moi et que je n’avais jamais remarqué. Des toiles d’araignées tendues entre les brindilles brillaient grâce à la luminosité qui émanait de la lune. Des insectes bourdonnaient autour de l’arbre et des oiseaux voletaient en gazouillant parmi ses feuilles. Et la vie de l’été se détachait sur le fond immuable du chant des cigales.

Pour ces créatures, le chêne était un monde complet où ils trouvaient de quoi se nourrir et s’abriter. Je sombrai alors dans une sorte de rêve éveillé, bercé le soir frais et de ses bruits innombrables. Quand je fermais les yeux, je voyais encore le dessin des feuilles noires sur un fond rouge.

En entendant l’appel bruyant d’un oiseau insolite dans les branches, j’ouvris les yeux. Perché au dessus de moi, l’animal ne m’était pas tout à fait inconnu, mais j’ai pu l’identifier tout de suite : c’était le Houou, l’oiseau sacré qui n’apparaissait que pour prédire un mauvais présage… Je ne suis pas vraiment superstitieux mais c’est tout de même un oiseau d’une beauté inégalée. L’oiseau me regarda de ses yeux dorés et brillants, ouvrant son bec jaune et poussa un nouveau cri.

Tout se tut autour du moi. Une brise légère fit onduler les feuilles mortes. Souriant d’un air neutre, j’ai malheureusement fermé les yeux et quand j’ai voulu ouvrir les yeux une nouvelle fois. L’oiseau avait disparu… Je me suis senti un peu honteux de ne pas l’avoir vu partir. Mais le rêve avait été si vif – et une apparition, même dans un songe, ne pouvait être négligée. Regardant au creux de ma main, reposait une unique plume blanche aux extrémités teintées de rouge, comme si elle avait été trempée dans du sang.

Je la libérais d'entre mes mains pour finalement regrouper mes affaires, j'avais eu besoin de sortir après ma douche. L'entrainement de Quidditch avait été intensif.. Et le fait de prendre l'air me changeait totalement. Et puis c'était la forêt, pas encore interdite mais je n'avais pas d'interdit quant à ma présence ici même si l'on disait que de nombreuses créatures magiques étaient présentes.

J'y croyais mais je doutais que je puisse tomber sur quelque chose d'aussi hostile. Bien qu'un bruit attira mon attention, des pas. Et c'est en me relevant assez furtivement, que j'ai lentement contourné l'arbre pour voir arriver l'autre personne. J'esquissais un fin sourire plutôt... ravis.

« Oh, ce n'est que toi ! »

fait par Blueberry

_______________________________
    Lloyd Diggory
    THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED..
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Grey

avatar

— PSEUDOs : S.Rodeuse
— HIBOUX ENVOYÉS : 249
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DOUBLES COMPTES : //
— AVATAR : Lily Collins
— CRÉDITS : Bazzart

— PROFESSION : Elève de cinquième année et préfet des Serpentard.
— ÂGE DU PERSO : Quinze ans.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire pour l'instant, mais un carrément accro à Lloyd.
— SON CAMP : Elle n'est pas le genre à prendre partis. Du moins pour le moment en tout cas.
— TYPE DE BAGUETTE : En bois de prunelier, elle mesure 25cm et contient du crin de licorne.
— MAISON : Serpentard.
— STATUT DE SANG : Sang mélée.
— PATRONUS : Un chien loup.
— AMORTENTIA : Un doux parfum d'herbe et de terre humide comme après une averse.
— MIROIR DU RISÉD : Si elle avait l'occasion de se tenir devant, c'est sa maison qu'elle verrais ainsi que sa famille.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Dim 8 Juin - 19:51


       
Full Moon.

       
Lloyd & Kimberley


       
       
Être préfet à des avantages non-négligeables, le premier étant, selon moi, l'immense salle de bain mise à notre disposition. Elle est même plus grande que celle du château de ma famille, c'est pour dire. En fait c'est limite une micro piscine, micro piscine changeable en jacuzzi et proposant une diversité de savon étonnante. Enfin ce n'est quand même pas pour ça que j'ai accepté le poste, j'avais bien sûre entendu parler de cette pièce avant qu'on me propose d'être préfet, mais j'aurais très bien pus décliner l'offre et trouver quand même un moyen de me rendre dans cette salle. Non, si j'ai accepté d'être préfet, c'est pour les responsabilités, mais aussi le pouvoir que procure cette place. Bah oui, je ne suis une Serpentard et quoi qu'on en dise, j'éprouve quand même un certain attrait pour la puissance. Par contre, je n'en abuse pas et me fais un devoir d'être juste, ma mère m'écorcherait vive si jamais je virais despote, mon père … Lui ça lui ferait sûrement plaisir, mais là n'est pas la question de toute façon.

Je n'ai que faire d'être vus comme un tyran par mes camarades, moi ce qui m'importe, c'est de leur éviter des ennuis, et depuis l'arrivé d'Ombrage, c'est d'autant plus facile de se créer des problèmes avec toutes ses stupides règles qu'elle se plaît à instaurer à tout bout de champ. Je veille donc au grain et ce soir ne fait pas exception à la règle. Sortant de la salle de bains des préfets, j'ai abandonné ma robe de sorcière et ne porte plus qu'un jean noir, une chemise blanche que j'ai laissée hors de mon pantalon et ma cravate aux couleurs des Serpentard. D'ici moins d'une heure, il me faudra faire ma ronde, mais avant ça, je dois repasser par le dortoir pour ranger mes affaires de bain et ma robe. Serviette autour du cou et robe jetée sur l'épaule, je m'applique à natter mes cheveux humides tout en observant distraitement le parc du château par les fenêtres devant lesquelles je passent. Mon regard accroche alors une silhouette lointaine dont le contour se découpe à la lueur de la lune. Fronçant les sourcils, je me dis que j'ai rêvé et descend quatre à quatre les marches de l'escalier menant au sous-sol et au dortoir des Serpentard.

Mes affaires rangées, je remonte à l'étage et ... Je ne peux alors pas m'empêcher de jeter un œil par la première fenêtre que je croise. La personne n'a pas bougé, si tant est qu'il s'agisse de quelqu'un bien sûre. Les élèves n'ont pas le droit de se balader hors du château après le coucher du soleil et ça vaut aussi pour les préfets, mais je trouve préférable de passer outre cette règle pour vérifier par moi-même s'il y a bien quelqu'un dehors plutôt que d'alerter un professeur. Aussi, avec la plus grande discrétion, je me glisse dans le parc du château et, tout en veillant à rester le plus possible dans l'ombre, me dirige vers là où il me semble avoir aperçut quelqu'un. Alors que je suis sûre le point de rejoindre l'élève passant outre le règlement, parce qu'à présent je le distingue assez pour ne plus douter de sa présence, un hululement retenti au dessus de ma tête et un hibou me frôle en plein vol. Surprise qu'il passe si prêt de moi je ne peux m'empêcher de sursauter, puis de lever la tête pour suivre son vol du regard, mais lorsque je rebaisse les yeux ...

Mon inconnu a disparu. « Flûte ! » Là en toute logique, je devrais laisser tomber et faire demis tour, mais au lieu de ça, je continue à avancer et je fais bien. En effet à défaut de s'être volatilisé mon inconnu s'est juste caché, sûrement en m'entendant approcher, d'ailleurs, il n'a rien d'un inconnu en fait. « Que moi ? C'est vexant Lloyd. » Un sourire sur le visage, une note d'humour dans la voie, je me porte à la rencontre du jeune homme non sans jeter au passage un coup d'œil vers le château. « Je pense qu'il est inutile que je te dise que tu ne devrais pas être dehors. » Étant en cinquième année comme moi aucune chance qu'il ne connaisse pas le règlement, mais alors qu'en temps normal j'aurais déjà intimé à n'importe quel autre élève de rentrer, je n'en fais rien avec lui. Je me plante plutôt face à lui, bras croisé sur ma poitrine. « Tu m'expliques ? J'aimerais bien savoir pourquoi il a fallu que je sorte dehors en pleine nuit. » Loin d'être froussarde, je n'apprécie pourtant pas beaucoup la nuit. J'y ai l'impression d'être privé de m'a vu et ne pas voir est une chose qui m'angoisse quelque peu. Heureusement ce soir il fait plutôt clair grâce à la pleine lune.

Manquerait plus que le ciel soit d'encre ... Là, je traînerais Lloyd à l'intérieur, par la peau des fesses s'il le faut, mais il serait juste hors de question que je reste dehors dans la nuit noire.
       

       
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd N. Diggory
diggory's heir ϟ POUFSOUFFLE
avatar

— PSEUDOs : LSD Art.
— HIBOUX ENVOYÉS : 58
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— AVATAR : Logan Lerman.

— PROFESSION : Élève. Attrapeur de l'équipe de Quidditch. Chef du Club de Duel chez les Poufsouffle.
— ÂGE DU PERSO : 15 ans.
— AMOUREUSEMENT : En couple avec sa Kim Grey. Don't touch her, bastard.
— SON CAMP : Armée de Dumbledore.
— TYPE DE BAGUETTE : 27.3 cm - plume de phénix - bois de chêne.
— MAISON : Poufsouffle.
— STATUT DE SANG : Sang-Pur.
— PATRONUS : Espadon.
— AMORTENTIA : Cheeseburger et crème anglaise avec un arrière-goût de crème brûlée.
— MIROIR DU RISÉD : Cédric Diggory.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Lun 9 Juin - 14:59

time as come
ft. Kimberley.


Ah c'était Kimberley oui, et peut-être que ma première phrase n'avait pas été très sympathique à son égard. Bien que son sourire qui ponctua sa réponse me confortait dans l'idée qu'elle prenait cela avec humour. C'est alors un soupire de satisfaction qui s'échappa d'entre mes lèvres pour finalement prendre conscience de la gravité de mon acte, bien qu'involontaire soit-il.

Bah oui, je m'étais assoupis après l'entrainement, n'ayant pas vu l'heure passé j'aurai pris conscience moi-même du fait qu'il fallait que je me casse, et vite. Ah si seulement on pouvait transplaner à Poudlard, tout serait aussi simple mais bon. Avec le système scolaire habituel je doute que nous puissions faire quoi que ce soit de toute façon. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est une dictature, mais voilà. Je connaissais le règlement et cela ne m'étonnerait pas que Kim me rappelle à l'ordre. Quand bien même elle pourrait le dire à Ombrage, je ne la croyais pas capable de faire ça.

Du moins sauf si sa carrière de préfète alimentait sa dévotion à Poudlard, mais en ces temps légèrement ancrés dans le crépuscule, je ne savais pas. Je restais relativement silencieux, devinant qu'elle n'en avait pas finit avec moi, allez savoir si le savon que je risquais de me prendre serait compliqué à encaisser. Mais dans le ton qu'elle employait je ne ressentais pas vraiment une autorité qu'un autre préfet aurait eu à mon égard. Un autre m'aurait trainé sans me demander de me justifier. Mais bon, je ne devais pas non plus prendre la situation dans laquelle je me trouvais à la légère sous prétexte qu'elle faisait partie de mon entourage.

Déglutissant doucement il m'a fallut me prononcer sur les raisons de ma présence en ces lieux: « L'entraînement de Quidditch a fini relativement tard, alors j'ai juste eu le temps de prendre ma douche et quand je suis sortis faire un tour, je me suis assoupis... » Quoi c'est pas crédible ? Je pouvais pas faire mieux, c'était la vérité et c'est ce qu'elle voulait. A moins que le manque de crédibilité ait voulu que je mente. Mais c'était pas vraiment mon style et même devant Ombrage j'aurai dis la même chose alors autant jouer la carte de la franchise.

Je n'ai tout de même pas soulevé le fait qu'elle ait du sortir à cause de moi en pleine nuit. De toute façon je pense qu'elle ne sera pas sanctionné, du moins si on ne rentre pas avant le couvre-feu ou que quelqu'un n'ait pas fait irruption. Enfin bref, j'ai finis par réajuster mon sweat-shirt car j'avais quitté mes vêtements de sorcier après ma douche pour porter les vêtements de fin de journée.

Certains diront que c'est trop décontracté mais pour ce moment, je il n'était pas obligatoire de porter les vêtements qui faisaient de nous des élèves etc. Il est bizarre qu'Ombrage n'ait pas porté un décret au niveau de la tenue vestimentaire quand je la vois resserrer les cravates ou je ne sais quoi. Enfin bref, je n'ajouterai rien de plus à ce sujet. Puis j'ai avancé vers Kim, tentant de dégager l'atmosphère un peu oppressante à cause de mon tort mais bon. Plus j'avançais vers elle, plus une sorte de gène se ravivait, c'était d'un automatisme. Je n'y pouvais rien.

« T'as pas l'air à l'aise dis moi. C'est parce qu'il y a la pleine lune ? Je t'aurai épargné ce malaise si je n'étais pas sortis prendre l'air je suppose, tu sauras me pardonner pas vrai ? » - Ais-je prononcé en plus tout en ricanant de ma dernière question un tant soit peu taquine.

fait par Blueberry

_______________________________
    Lloyd Diggory
    THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED..
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Grey

avatar

— PSEUDOs : S.Rodeuse
— HIBOUX ENVOYÉS : 249
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DOUBLES COMPTES : //
— AVATAR : Lily Collins
— CRÉDITS : Bazzart

— PROFESSION : Elève de cinquième année et préfet des Serpentard.
— ÂGE DU PERSO : Quinze ans.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire pour l'instant, mais un carrément accro à Lloyd.
— SON CAMP : Elle n'est pas le genre à prendre partis. Du moins pour le moment en tout cas.
— TYPE DE BAGUETTE : En bois de prunelier, elle mesure 25cm et contient du crin de licorne.
— MAISON : Serpentard.
— STATUT DE SANG : Sang mélée.
— PATRONUS : Un chien loup.
— AMORTENTIA : Un doux parfum d'herbe et de terre humide comme après une averse.
— MIROIR DU RISÉD : Si elle avait l'occasion de se tenir devant, c'est sa maison qu'elle verrais ainsi que sa famille.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Mar 10 Juin - 12:17


Full Moon.

Lloyd & Kimberley



En sortant, je m'attendais à tomber sur un première année ayant oublié certain points du règlement ou alors un élève plus âgé décidé à faire l'impasse sur les règles. Cette dernière supposition aurait d'ailleurs été la plus plausible des deux, et ce, d'autant plus depuis l'arrivé d'Ombrage à Poudlard. Si avant ça certains élèves étaient déjà portés sur la désobéissance, depuis que madame est là, c'est l'hécatombe. Il y a de plus en plus de rebelles voulant s'opposer à ses incessants décrets ainsi que sa prise de pouvoirs et quoi de mieux pour ça que de se placer sciemment en infraction. Mais non, mon fraudeur n'est autre que Lloyd ... Quoi qu'il pourrait bien être là par envie de révolte lui aussi, sait-on jamais. Toute fois avant de le questionner sur la raison de sa présence dehors, je lui fais remarquer que son accueil manque quelque peu de sympathies. Que moi ? Il a de la chance que je sois de bonne humeur non mais. C'est donc avec le sourire que je le reprends avant de noter qu'il est sûrement inutile que je lui rappelle qu'il n'a rien à faire dehors aussi tard. S'il avait agi d'un autre élève, il aurait sûrement eu droit à un bon savon dans pareilles circonstances, mais je me révèle plus laxiste avec mes amis, en tout cas, amis ou pas s'il est une chose que je ne fais pas, c'est rapporter à Ombrage. Dans tous les cas, je demande tout de même à Lloyd de m'expliquer pourquoi j'ai dû venir dehors si tard pour le reprendre à l'ordre et j'espère pour lui qu'il a une bonne excuse.

Bon bah pour la bonne raison, on repassera ... Le voilà qui m'explique s'être assoupis alors qu'il se baladait suite à son entraînement de Quidditch. Je ne savais pas les entraînements si épuisants. En même temps, je ne fais pas partie de l'équipe de Serpentard, je ne me suis même jamais présenté au recrutement. Non pas que je n'aime pas ça, mais je préfère la place de spectatrice que celle de joueuse. Enfin là n'est pas la question ... « Au moins, tu ne t'amuses pas à m'inventer une excuse bidon ... Mais sérieusement, tu as de la chance que ce soit moi qui t'ai vu, un autre t'aurait déjà traîné chez Ombrage. » Je l'imagine un instant en train d'inscrire sur un parchemin qu'il doit respecter le règlement avec l'une des affreuses plumes de la prof de défense contre les forces du mal, rien qu'à l'idée, j'en ai mal à la main tient. Je l'observe alors réajuster son sweat-shirt, je n'avais même pas remarqué qu'il ne portait pas sa tenue de sorcier, en même temps, c'est normal, rare son les élèves à garder leur robe après la fin des cours. C'est le moment qu'il choisit pour réduire la distance nous séparant et presque instantanément l'atmosphère jusque-là légèrement oppressante devient plutôt gênante. Essayant d'ignorer cela, je tente de me concentrer sur autre chose, comme le fait que ce soit la pleine lune ce soir, tout plutôt que lui sinon l'ambiance risque vraiment de devenir invivable. Lloyd me fait alors remarquer que j'ai l'air mal alaise ... Non sans blague ...

M'enfin les deux questions qui accompagnent sont constat ont au moins le mérite de faire revenir mon sourire. « C'est si la lune n'était pas là que je serais vraiment mal, je n'aime pas la nuit ... Et puis c'est toi qui me mets mal alaise pas elle. » À peine ai, je finis ma réplique que je me mords la lèvre. Combien de fois ma mère m'a-t-elle répétée de tourner sept fois ma langue dans ma bouche avant de parler. Encore une fois ma franchise me fait du tort. « T'inquiète pas tu sauras très bien te faire pardonner j'en suis certaine. » Enchaînant comme si de rien était, je me dis que j'ai quand même mal choisi mes réponses pour le coup. Je me tance alors mentalement d'arrêter de m'angoisser. Lloyd est un ami, juste un ami. N'est-ce pas lorsqu'on commence à s'affirmer ce genre de chose qu'il faut se rendre à l'évidence que nos sentiments dépassent la simple amitié ? Secouant la tête, je chasse cette pensée. Rien qu'un ami. « Dit au lieu de m'embêter, tu ne crois pas qu'on devrais rentrer ? »

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd N. Diggory
diggory's heir ϟ POUFSOUFFLE
avatar

— PSEUDOs : LSD Art.
— HIBOUX ENVOYÉS : 58
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— AVATAR : Logan Lerman.

— PROFESSION : Élève. Attrapeur de l'équipe de Quidditch. Chef du Club de Duel chez les Poufsouffle.
— ÂGE DU PERSO : 15 ans.
— AMOUREUSEMENT : En couple avec sa Kim Grey. Don't touch her, bastard.
— SON CAMP : Armée de Dumbledore.
— TYPE DE BAGUETTE : 27.3 cm - plume de phénix - bois de chêne.
— MAISON : Poufsouffle.
— STATUT DE SANG : Sang-Pur.
— PATRONUS : Espadon.
— AMORTENTIA : Cheeseburger et crème anglaise avec un arrière-goût de crème brûlée.
— MIROIR DU RISÉD : Cédric Diggory.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Mar 10 Juin - 16:07

time as come
ft. Kimberley.


Il est vrai que cette atmosphère se faisait de plus en plus pesante. A la fois agréable à vivre mais aussi gênant car je ne savais pas par quels bouts il fallait que je tienne ma crédibilité ou mon assurance. J'ai déjà eu des petites amies certes, mais je ne pouvais pas maintenir mon avis sur la situation car si tel était le cas, j'avais l'impression de redécouvrir cette sensation. Et puis autant ne pas se leurrer, il était évident qu'elle me plaisait.

Je n'avais pas à m'exprimer niaisement, mais autant jouer la carte de la franchise quand j'en aurais l'occasion. Mais je ne tenais pas à faire le profiteur et il fallait que ce que je ressente se confirme. Pas de prise de tête, il ne fallait pas que je dise quoi que ce soit en rapport avec ça sauf si elle abordait le sujet d'elle-même de toute façon. Elle s'était finalement prononcée quant à mon excuse qui relevait de la vérité. Je ne pouvais pas être plus franc de toute façon et elle y croyait alors comme ça pas de prises de têtes inutiles.

J'hochais de la tête alors qu'un soupire de regret se faufila entre mes lèvres vis-à-vis du fait qu'elle ait souligné qu'heureusement que c'était elle qui m'avait trouvé. J'avais levé un sourire assez fin et discret mais tout juste perceptible pour comprendre que ce n'était pas un sourire de lassitude. J'appuyais le fait que je ne devais pas me trouver en ces lieux mais de toute façon il n'y avait aucunes raisons de craindre quoi que ce soit venant des créatures. Je sais que les cours de soins aux créatures magiques se déroulent en ces lieux.. Il devrait pas y avoir de présences hostiles.

Enfin pas à ma connaissance, ça m'étonnerait qu'il y en ait dans tous les cas. Oui j'essayais de me convaincre qu'il n'y avait rien qui puisse balayer cette ambiance à laquelle je tente de m'adapter. Puis au bout d'un certain moment, je me suis sentis imprégné d'une certaine chaleur.. Et je me suis même râclé nerveusement la gorge bien qu'il fallait que je dissimule ce côté embarassé mais flatté. Echec de la mission. J'ai tout de même discerné ce geste sensuel qui était de se mordre la lèvre inférieur. Pu... naise.  J'ai détourné le regard pour ne pas paraitre bizarre à la regarder comme ça.

Une brise d'air retraversa la forêt en faisant danser les feuilles mortes. J'ai fini par être sortis de mes pensées quand elle proposa que l'on rentre. J'ai acquiecé pour finalement la regarder avec un sourire un peu plus agréable. Me décontractant un peu, mon épiderme frôla le sien au niveau de nos mains. Le réflexe que j'aurai eu fut d'entrelacer ses doigts dans les miens mais je ne pouvais pas me permettre ça. Du moins, je le pensais. Alors j'ai marché à son niveau jusqu'à ce qu'un bruit m'interpelle.

« T'as entendu ? »


Le ton employé n'était pas utilisé pour détendre l'atmosphère. A ce niveau là c'était plus pour la mettre en garde.. Et je lui ai fais comprendre cela en sortant ma baguette. Déglutissant sèchement, je lui ai pris la main pour la placer doucement à mes côtés. Elle devait être toute aussi vigilante. Et c'est quand un cri peu lointain retentit. Mes craintes étaient confirmées, un lycanthrope, mais qu'est ce qu'il foutait là. Selon leur code de conduite ils n'ont aucune raison de se retrouver dans les environs. Cela ne me disait rien qui vaille, les créatures hostiles auraient-elles été... Non j'espère pas. Il avait l'air de se cacher dans les buissons, je l'entendais grogner. Reculant un peu sans lâcher la main de Kimberley.

« Je commence à regretter ma sortie... Il va falloir courir, je te couvre pour ça.. »

fait par Blueberry

_______________________________
    Lloyd Diggory
    THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED..
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Grey

avatar

— PSEUDOs : S.Rodeuse
— HIBOUX ENVOYÉS : 249
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DOUBLES COMPTES : //
— AVATAR : Lily Collins
— CRÉDITS : Bazzart

— PROFESSION : Elève de cinquième année et préfet des Serpentard.
— ÂGE DU PERSO : Quinze ans.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire pour l'instant, mais un carrément accro à Lloyd.
— SON CAMP : Elle n'est pas le genre à prendre partis. Du moins pour le moment en tout cas.
— TYPE DE BAGUETTE : En bois de prunelier, elle mesure 25cm et contient du crin de licorne.
— MAISON : Serpentard.
— STATUT DE SANG : Sang mélée.
— PATRONUS : Un chien loup.
— AMORTENTIA : Un doux parfum d'herbe et de terre humide comme après une averse.
— MIROIR DU RISÉD : Si elle avait l'occasion de se tenir devant, c'est sa maison qu'elle verrais ainsi que sa famille.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Sam 14 Juin - 15:20


Full Moon.

Lloyd & Kimberley



Si j'étais une célibataire endurcie, je comprendrais que la situation me mette mal alaise, mais ce n'est pas comme si je n'avais jamais été amoureuse, je connais cette sensation qui m'envahit chaque fois que je vois Lloyd. Je préfère juste la taire plutôt que de me risquer à en parler avec lui, je n'ai pas peur qu'il me dise non, j'ai surtout peur que s'il le fait notre amitié en prenne un coup par la suite. Bon, j'ai quand même remarqué sa façon de détourner le regard lorsque je me suis mordu la lèvre, mais ça pourrait bien n'avoir aucun rapport. Je ne suis pas franchement une experte quand il s'agit de décrypter les signes que les autres envoient, je suis plus douée pour en envoyer. Enfin le moment est un peu mal choisi pour disserter sur mes sentiments et, éventuellement, ceux de Lloyd. Je préfère donc couper court à la situation en proposant qu'on rentre au château avant de se faire pincer dehors. Acquiesçant en silence, il me sourit et j'en fait de même. Je n'y peux rien, chaque fois que je le vois sourire, j'ai envie de sourire à mon tour, pourtant le mien s'efface au moment ou sa main vient frôler la mienne. Serrant le poing pour me retenir de venir entrelacer mes doigts au siens, je focalise mon attention sur les lumières du château. Malgré cela, je ne manque pas entendre du bruit non loin de nous. En un instant, tous mes muscles se crispent alors que mes poils se hérissent. J'essaye de me résonner en me disant que c'est mon imagination, mais Lloyd me demande alors si moi aussi, j'ai entendu. Lui répondant d'un signe de tête affirmatif, je lance un regard inquiet alentour. Un chat, pitié faite que ce soit juste le chat d'un élève. Bien sûre, je sais que ce n'est pas le cas et tout comme mon camarade, j'ai déjà ma baguette à la main, prête à m'en servir. Lloyd se saisit alors de ma main libre pour m'attirer plus prêt de lui. Dans d'autre circonstance, son geste m'aurait sûrement amené à lui dire ce que j'ai sur le cœur, mais là, je suis tellement concentré sur les alentours que j'y prête à peine attention. Un cri s'élève alors au loin, un cri jeté à la lune et que j'aurais pus trouver majestueux si je m'étais trouvé en sécurité entre les murs du château. Là, je le trouve juste glaçant et instinctivement, je resserre ma main sur celle de Lloyd. Pourquoi ? Pourquoi faut-il que ce soit un lycan ? Il existe une multitude de créatures magique, mais il faut qu'on tombe sur l'une qui s'avère mortellement dangereuse. Un grognement s'élève alors des buissons et j'ai l'impression que me cœur vient de s'arrêter de battre. Si la situation me panique complètement Lloyd, lui, semble conserver son calme et m'annonce qu'il va falloir courir. Il renchérit en me signalant qu'il va me couvrir. Tournant mon regard vers lui, je fronce les sourcils. « Tu sais que ce truc va courir bien plus vite que nous n'est-ce pas ? » Si je n'ai jamais eu à affronter un Lycan, je ne doute pas que sur ses grandes pattes, il se révèle un bien meilleur coureur que nous pauvres bipèdes. « En plus, lui, il voit ou il va ... On ne peut pas en dire autant de nous. » Jusqu'à preuve du contraire, la vision de nuit ce n'est pas le fort des humains, c'est un coup à se prendre les pieds dans une racine et s'établer. Tout ça ne me dit décidément rien qui vaille et pourtant ... « Ok, alors go. » Réfléchir ne servira à rien, c'est pourquoi, sans lâcher la main de Lloyd, je m'élance en direction du château. J'entends le lycan sortir des buissons, mais je m'interdit de me retourner. Dans les films d'horreur, les acteurs se retournent toujours pour voir le monstre et c'est là qu'ils se prennent les pieds dans quelque chose et tombent. Non, je garde mon attention focalisée sur le château et la main de Lloyd serrée dans la mienne.

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd N. Diggory
diggory's heir ϟ POUFSOUFFLE
avatar

— PSEUDOs : LSD Art.
— HIBOUX ENVOYÉS : 58
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— AVATAR : Logan Lerman.

— PROFESSION : Élève. Attrapeur de l'équipe de Quidditch. Chef du Club de Duel chez les Poufsouffle.
— ÂGE DU PERSO : 15 ans.
— AMOUREUSEMENT : En couple avec sa Kim Grey. Don't touch her, bastard.
— SON CAMP : Armée de Dumbledore.
— TYPE DE BAGUETTE : 27.3 cm - plume de phénix - bois de chêne.
— MAISON : Poufsouffle.
— STATUT DE SANG : Sang-Pur.
— PATRONUS : Espadon.
— AMORTENTIA : Cheeseburger et crème anglaise avec un arrière-goût de crème brûlée.
— MIROIR DU RISÉD : Cédric Diggory.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Sam 14 Juin - 21:22

time as come
ft. Kimberley.


Je m'interdisais d'avoir peur... Il fallait que je répète le même genre d'exercice physique que lorsque je tombais face aux crocodiles... Il fallait que j'imagine autre chose, une vipère sans doute... ? Je me disais que la vipère n'est pas plus rapide qu'un homme. Elle est forcément moins costaude, et à peine plus dangereuse, dans le fond son avantage se résumé en un mot: la peur. Elle est la seule différence entre la proie et son prédateur. Je me disais de supprimer la peur, de l'éradiquer comme ça aucun serpent ne me mordra.

Je suis fasse à une vipère, je décide que la vipère est moins dangereuse que moi, la peur me quitte et je la supprime juste avant de renaître dans l'œil de l'adversaire dans un espace d'un instant. Cette pensée aurait dû me suffire mais quant au prédateur qui nous faisait face, cela ne risquait pas de nous être d'une grande aide. Et puis il me fallait assumer, ce que je connaissais à faire, mais je devais prioriser la sécurité de Kimberley. Elle n'avait pas à se retrouver ici et c'était ma faute si on en était arrivé là. Bien que la présence du loup-garou dans l'enceinte de l'école me fasse penser à l'affaire qu'a traversé Harry avec les détraqueurs.

Je le croyais sur le retour de... Voldemort, mais au point que même les loups-garous aient été aliénés par l'armée des ténèbres, cela me faisait froid dans le dos. Je ne tremblais pas pour autant, mais je préférais ne pas penser au pire. Oui cette créature avait plus de vitesse que nous, elle était tout aussi mortelle mais nous n'étions pas des bleus... C'est à partir de ce moment précis que nous avions commencé à courir. Une course poursuite s'engager alors que nous avions l'avantage. Elle n'avait pas l'air de se retourner et je devais faire de même bien que je l'ai entendu surgir en poussant des grognements ô combien hostiles.

Je me prenais certaines branches en plein dans le visage, ma peau subissant quelques éraflures. Je pestais alors que mon souffle s'accélérait. La panique, oui c'était de la putain de panique. Je me hâtais sans lâcher la préfète, et je n'avais certainement pas le temps de réfléchir sur ce qui m'unissait à elle... Il fallait que l'on sauve notre peau d'une façon ou d'une autre. Je sentais la bête se rapprocher de plus en plus et dans la hâte, mon corps fit appel à ses réflexes les plus anciens que j'ai jugé utile à notre survie. J'ai lâché la main de Kimberley et au même moment je me suis tourné en me jetant en arrière. Ma baguette pointée vers le loup qui sauta vers moi.

« Everte Statis ! »


Le bout de ma baguette brilla et un jet de lumière sortie de celle-ci pour percuter l'animal de plein fouet. M'écrasant sur le dos et le lycanthrope percuta un arbre et retomba sur le sol. Je respirais désormais d'une façon un peu plus modérée. Je saignais, j'avais des vilaines plaies sur le visage à cause des branches.. Mais cela cicatrisera une fois désinfecté. Je déglutis sèchement tandis que je me suis lentement relevé en fronçant les sourcils. Je ne savais pas si je l'avais mis inconscient ou si sa tête avait percuté tellement fort que... non je sais pas. Mais je devais vérifier cela. En me relevant alors, difficilement, je pointais ma baguette vers le loup-garou.

Je jetais un coup d'œil à Kimberley pour lui dire de garder ses distances. Sait-on jamais. Me tournant alors vers elle complètement je prononçais: « Qu'est ce qu'un lycan foutait ic... » Alors que je parlais, au beau milieu de ma phrase, je sentis mes jambes se faire faucher. Tombant sur le ventre alors que ma baguette m'échappa des mains. C'était la bête ! Elle s'était redressé et m'attrapa une jambe pour me traîner à grande vitesse hors de portée du château. Mon visage frappa le sol un bon nombre de fois tandis qu'il m'arrivait d'arracher des cris de douleur.

Puis je sentis mon corps décoller, s'écrasant sur le sol un peu plus loin, le loup-garou avait tenté de semer Kimberley car je ne la voyais pas. Prenant une branche errante, il fallait que je me défende du mieux que je pouvais. Et c'est à ce moment qu'il se jeta sur moi, et instinctivement j'ai tenté de lui adresser un coup au visage mais ce dernier avait été trop rapide et m'a remit à terre tandis que le pire se produisit. Tombant brutalement sur le dos, une nouvelle fois, je me suis sentis désarmé et ses crocs pénétrèrent la chaire de mon avant-bras... Dans un ultime cri, j'exprimais la douleur qui m'avait été infligée.


fait par Blueberry

_______________________________
    Lloyd Diggory
    THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED..
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Grey

avatar

— PSEUDOs : S.Rodeuse
— HIBOUX ENVOYÉS : 249
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DOUBLES COMPTES : //
— AVATAR : Lily Collins
— CRÉDITS : Bazzart

— PROFESSION : Elève de cinquième année et préfet des Serpentard.
— ÂGE DU PERSO : Quinze ans.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire pour l'instant, mais un carrément accro à Lloyd.
— SON CAMP : Elle n'est pas le genre à prendre partis. Du moins pour le moment en tout cas.
— TYPE DE BAGUETTE : En bois de prunelier, elle mesure 25cm et contient du crin de licorne.
— MAISON : Serpentard.
— STATUT DE SANG : Sang mélée.
— PATRONUS : Un chien loup.
— AMORTENTIA : Un doux parfum d'herbe et de terre humide comme après une averse.
— MIROIR DU RISÉD : Si elle avait l'occasion de se tenir devant, c'est sa maison qu'elle verrais ainsi que sa famille.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Lun 16 Juin - 17:40


Full Moon.

Lloyd & Kimberley



Courir, regarder droit devant soit, juguler sa peur et se concentrer sur un but unique : atteindre le château avant que les crocs du lycanthrope ne se referme sur nous. Voilà les pensées tournant en boucle dans mon esprit alors que je fuis notre poursuivant. J'ai peur, le nier serais un mensonge éhonté, mais je sais rendre ma peur secondaire en concentrant mon esprit sur d'autre chose. Je me focalise donc sur ma main tenant celle de Lloyd, sur les mouvements de mes muscles à chaque foulées, sur l'air frais emplissant mes poumons à chaque inspirations, … J'obnubile volontairement les grognements de la créature nous filant au train car je sais par avance que si je me met à y prêter attention je vais être tentée de me retourner pour juger de la distance le séparant de nous et là … C'est la gamelle assurée vue les racines jonchant le sol. Enfin, ces dernières ne sont pas les seuls obstacles mis sur notre course puisque des branchent basses viennent sans cesse nous lacérer le visage, ce qui me rassurent c'est que, si ses branche érafles notre peau il en est sûrement de même pour notre poursuivant, malheureusement ça ne semble pas ralentir sa progression. Je sais qu'il se rapprochent, je le devine au sons de son souffle qui m'est maintenant perceptible, d'une seconde à l'autre il sera sur nous. C'est alors que la main de Lloyd lâche la mienne, surprise, mais aussi horrifiée, je jette un coup d’œil par dessus mon épaule. « Lloyd ! » Le cris m'échappe alors que je le voie lever sa baguette. Le loup est si proche, il bondit …

Mon cœur vient de s’arrêter de battre et alors la scène se déroule au ralenti sous mes yeux. J’entends mon camarade lancé un sort, voit un éclat de lumière s'échapper de de sa baguette et venir frapper la bête en pleine poitrine, l'envoyant valser contre un arbre. Ce n'est que lorsque le Lycan s'écrase, inerte, au sol que je m'autorise à respirer de nouveau. Lançant un regard en direction de Lloyd je soupire. « J'ai crue qu'il allait t'avoir. » Ma voie n'est qu'un murmure alors que je prend appuis contre un arbre. J'ai l'impression d'avoir les jambes en coton tout à coup. Se relevant mon ami point sa baguette vers le loup-garou tout en me lançant un coup d’œil m'intiment de garde mes distances. Je ne comptait de toute façon pas approcher ce truc, même s'il semble assommé. Lloyd semble en conclure la même chose puisqu'il se tourne vers moi pour me demander ce que ce truc foutais là, mais avant qu'il ne finisse sa phrase la bête, finalement pas si sonnée que ça, lui fauche les jambes lui faisant échapper sa baguette. Sans attendre je lève la mienne pour intervenir, mais déjà le lycan se saisit d'une jambe de Lloyd et se met à le traîner. J'ai beau avoir peur de cette bête pas question d'abandonner mon ami. Baguette toujours à la main je m'élance à la poursuite du monstre. Comme je l'avais signaler plutôt la chose est plus rapide qu'un humain, je finis donc par me faire distancer, mais n'abandonne pas pour autant, me fiant au bruit qu'il fait pour ne pas perdre sa trace. Pourtant …

J'arrive trop tard. Alors que je me retrouve face à la bête Lloyd hurle de douleur, les crocs de cette dernière planté dans son avant bras. Sans réfléchir je lève alors ma baguette. « Endoloris ! » L'éclair rouge vient frapper le loup de plein fouet lui arrachant une plainte de douleur au passage, mais surprise moi même d'user d'un sortilège défendu je ne maintient pas mon emprise sur la bête, résultat je l'ai énervé. Je ne me laisse pas démonter pour autant et réfléchis à toute allure à une idée pouvant le rendre inoffensif définitivement. Avada Quedavra ? Ce serais radical, mais j'en suis incapable j'opte donc pour quelque chose de moins dangereux. « Petrificus totalus! » Ne regardant même pas la bête se raidir comme un bout de bois avant de s’écrouler au sol je me précipite plutôt vers Lloyd à côté de qui je me laisse tomber à genoux. « Lloyd ? Je t'en pris dit quelque chose, n'importe quoi ... » Les yeux brouillés de larmes je ne sais pas quoi faire, de toute façon que pourrais je faire, je sais ce qu'une morsure de loup-garou veut dire et je ne pourrais pas inverser le maléfice.

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd N. Diggory
diggory's heir ϟ POUFSOUFFLE
avatar

— PSEUDOs : LSD Art.
— HIBOUX ENVOYÉS : 58
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— AVATAR : Logan Lerman.

— PROFESSION : Élève. Attrapeur de l'équipe de Quidditch. Chef du Club de Duel chez les Poufsouffle.
— ÂGE DU PERSO : 15 ans.
— AMOUREUSEMENT : En couple avec sa Kim Grey. Don't touch her, bastard.
— SON CAMP : Armée de Dumbledore.
— TYPE DE BAGUETTE : 27.3 cm - plume de phénix - bois de chêne.
— MAISON : Poufsouffle.
— STATUT DE SANG : Sang-Pur.
— PATRONUS : Espadon.
— AMORTENTIA : Cheeseburger et crème anglaise avec un arrière-goût de crème brûlée.
— MIROIR DU RISÉD : Cédric Diggory.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Dim 22 Juin - 20:18

time as come
ft. Kimberley.


La douleur était invivable. Je n'avais jamais ressenti ce genre de chose par le passé. J'aurai préféré me faire une entorse ou subir quelque chose d'un peu plus superficiel mais dans ces moments là je ne préférais pas crier. La douleur je la contenais mais mon visage restait très expressif. Les larmes montaient aux yeux assez rapidement, la concentration et la circulation du sang se faisait de plus en plus rapide à tel point que mon épiderme devait virer au rouge. Il était impensable que je vive avec ça, c'était d'ailleurs une chose à laquelle j'allais vite devoir me résoudre...

C'est une malédiction qui restera ancrée dans mon être et il y aura toujours un jour par mois pour me le rappeler, ou plutôt une nuit... Je ressentais déjà les piliers d'une vie horrible s'installer comme étant une entrave à mon existence. Je gigotais, parce qu'à la base je pensais qu'il se nourrirait de moi... Peut-être que c'était son envie primaire et qu'il serait allé jusqu'au bout de son dessein s'il n'avait pas ployé sous l'incantation qui parvint à mes oreilles. Un des sortilèges impardonnables utilisé pour repousser un lycanthrope... J'ignorais si cet usage était justifier mais si une enquête est menée sur la présence du loup-garou dans l'école, il ne va sans aucun doute qu'elle sera graciée.

Mais cette... d'Ombrage pouvait falsifier les faits comme pouvait le faire le ministère. Mais je ne sentais plus la partie mordue, c'était comme si elle avait cessé d'être... La douleur avait dû être trop imposante pour que mon organisme puisse le cautionner. C'était à la fois rassurant et flippant... Je n'avais plus mal mais cela voulait aussi bien dire que je ne sentirais plus mon bras... Oh ça non ! Le professeur Lupin s'en était bien sorti apparemment avec sa cicatrice, mais après peut-être que ce n'était pas le même cas que moi... Une seconde incantation fut prononcée alors que mes yeux se fermaient petit à petit. Je me sentais lourd et j'avais froid, je n'arrivais pas à lutter...

C'était chiant, trop chiant.. Kimberley avait réalisé cet exploit.. J'aurai dû penser à l'immobiliser avec ce sort, cela nous aurait évité tout ça.. Déglutissant sèchement je tente de lui répondre par les mots mais je n'y arrivais pas. Mes yeux fermés, et mon corps aussi  lourd qu'un conglomérat de briques... S'en était difficile de prendre la parole. Un travail sur moi-même, je devais la rassurer, la convaincre que tout allait s'arranger même si penser ainsi c'était comme si je me mentais un peu à moi-même... Je serai toujours sous l'emprise de ce maléfice. Ma main se leva lentement, mais je montrais toujours que j'étais valide et conscient.

Cette main encore utilisable vient se placer doucement sur sa joue. Mon pouce quitta son inertie pour lui effleurer l'épiderme légèrement humide. Je tentais de sourire malgré la douleur.. Lâchant un discret soupire, l'air libéré d'entre mes lèvres fut fin et doux. Mes plaies me piquaient. Remontant la main dans ses cheveux voilà qui devait la rassurer...


« Je suis encore vivant, Kim.. Ca aurait pu être pire hein, tu crois pas... ? »


fait par Blueberry

_______________________________
    Lloyd Diggory
    THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED..
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Grey

avatar

— PSEUDOs : S.Rodeuse
— HIBOUX ENVOYÉS : 249
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DOUBLES COMPTES : //
— AVATAR : Lily Collins
— CRÉDITS : Bazzart

— PROFESSION : Elève de cinquième année et préfet des Serpentard.
— ÂGE DU PERSO : Quinze ans.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire pour l'instant, mais un carrément accro à Lloyd.
— SON CAMP : Elle n'est pas le genre à prendre partis. Du moins pour le moment en tout cas.
— TYPE DE BAGUETTE : En bois de prunelier, elle mesure 25cm et contient du crin de licorne.
— MAISON : Serpentard.
— STATUT DE SANG : Sang mélée.
— PATRONUS : Un chien loup.
— AMORTENTIA : Un doux parfum d'herbe et de terre humide comme après une averse.
— MIROIR DU RISÉD : Si elle avait l'occasion de se tenir devant, c'est sa maison qu'elle verrais ainsi que sa famille.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Jeu 26 Juin - 13:34


Full Moon.

Lloyd & Kimberley




A genoux à côté de Lloyd, ne prêtant plus la moindre attention au lycantrhope, je supplie le garçon de me dire quelque chose, de ne serais ce que bouger un doigts pour me prouver qu'il va bien … Enfin, c'est un euphémisme, il vient de se faire mordre par un loup-garou, il va avoir besoin de soin et à partir de maintenant sa vie va être bien différente. Et s'il se transformait ? Là tout de suite ? Repoussant cette idée je lutte pour retenir mes larmes et prie pour qu'il réagisse. C'est alors qu'il lève lentement la main, me prouvant ainsi qu'il est encore conscient, et vient la placer sur ma joue, caressant doucement ma peau, avant de la faire glisser jusqu'à mes cheveux. A cet instant je craque, les larmes se mettent à rouler librement sur mes joues sans même que je m'en préoccupe. A quoi sont elles du ? Mon soulagement ? Ma peur ? Ma peine ? Un peu des trois sûrement. Lloyd prend alors la parole pour me dire qu'il est toujours vivant et que ça aurait pus être pire … Un rire amer m'échappe. Pire ? Est ce vraiment pire de mourir que d'être maudit ? N'étant pas celle qui a été mordu je suis bien en peine de juger. En attendant je viens placer mes mains sur les joues du garçon et lui fait un demi sourire. « Parce que tu crois que j'aurais laisser ce loup te tuer ? » Essuyant les larmes maculant mes joues je secoue négativement la tête avant de me pencher pour venir appuyer mon front sur celui de Lloyd. « Jamais tu m'entend, jamais je ne laisserais qui que ce soit te tuer. » Venant poser mes lèvres sur les siennes je l'embrasse tendrement avant de me redresser. Il aura fallut qu'il manque de se faire tuer pour que je me décide … Pourquoi faut il toujours être sur le point de perdre quelque chose pour enfin prendre conscience de l'attachement qu'on porte à cette chose ? Me redressant j'adresse un sourire timide à Lloyd. « Désolé. » Rougissant je suis heureuse d'être dans l'ombre pour que Lloyd ne le voit pas. Je jette alors un coup d’œil au lycan puis au château et soupir. On ne va pas avoir le choix d'avouer notre escapade nocturne, à moins qu'on arrive à aller à l'infirmerie sans croiser personne, mais là encore ça risque d'être difficile de faire en sorte qu'Ombrage ne soit pas au courant et alors … Soupirant je regarde le bras de Lloyd. « Qu'est ce qu'on va faire maintenant ? »

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd N. Diggory
diggory's heir ϟ POUFSOUFFLE
avatar

— PSEUDOs : LSD Art.
— HIBOUX ENVOYÉS : 58
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— AVATAR : Logan Lerman.

— PROFESSION : Élève. Attrapeur de l'équipe de Quidditch. Chef du Club de Duel chez les Poufsouffle.
— ÂGE DU PERSO : 15 ans.
— AMOUREUSEMENT : En couple avec sa Kim Grey. Don't touch her, bastard.
— SON CAMP : Armée de Dumbledore.
— TYPE DE BAGUETTE : 27.3 cm - plume de phénix - bois de chêne.
— MAISON : Poufsouffle.
— STATUT DE SANG : Sang-Pur.
— PATRONUS : Espadon.
— AMORTENTIA : Cheeseburger et crème anglaise avec un arrière-goût de crème brûlée.
— MIROIR DU RISÉD : Cédric Diggory.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Ven 27 Juin - 11:40

time as come
ft. Kimberley.


Il y a certaines choses que je ne verrai plus de la même façon. J'allais devoir m'adapter à une nouvelle vie et oublier tout ce dont j'avais profité auparavant. A ce moment précis de nombreux souvenirs remontèrent dans mon esprit, et j'avais la vague sensation de les revivre. Je me revoyais comme en Alaska par exemple... Je percevais tout ce qui m’entourais, et cela avec acuité : le ciel noir ou à moitié gris, l’air humide du dixième mois, le vent glacé qui annonçait l’hiver régional.

La neige aussi, le cri enroué d’un cerf dans le lointain ou l’envol tumultueux et les appels rauques d’une bande de corbeaux dérangés par le fugitif.  Le paysage semblait me rappeler quelques moments de nostalgie, oui je l'avoue. Par le passé, il m'a souvent été impossible de résister à l’attrait des montagnes, et à la fin je m’éclipsais dans le bois des hauts bambous aux troncs satinés, baigné d’une lumière verte et oblique. Je prenais un chemin rocailleux qui menait jusqu’aux magnifiques monts abruptes.

M’enfonçant dans la forêt de bambous afin de guetter cerfs et renards et d’entendre au dessus de ma tête le cri mélancolique des milans. Je croyais me trouver près des rizières où les lys rouges de l’automne étaient déjà en fleurs et je croyais par la suite, humer des parfums d’aliments portés par le vent.. C'était mon premier voyage hors de l'Angleterre, et je m'en souviendrais toujours. C'est l'un de mes plus beaux souvenirs, avoir eu affaire à mère nature dans des terres enneigées, à la fois hostiles mais rassurantes de par le calme qui y régnait.

Mais avec cette malédiction, tout ce qui pouvait me servir d'échappatoire allait vite se transformer en véritable poison. J'avais peur de prendre goût à une vie de fugitif, de créature incomprise et persécuté. Car c'était ce que j'étais au final, inutile de se leurrer: j'étais devenu un loup-garou.. Je devais m'y faire. Et puis son visage se rapprocha du miens, je n'ai montré aucune résistance. J'étais même pour ce contact où notre épiderme chaleureuse finit par se toucher. Ses lèvres sur les miennes, cela relevait de l'irréel. Comme un apaisement qui me faisait oublier la  douleur petit à petit. Pour moi cela dura plus qu'un instant, je discernais une éternité dans ce contact.

Et ce baiser si réel ne pouvait être contesté, même dans un songe. Mes yeux légèrement ouverts, je la fixais en lui adressant un sourire de satisfaction, comme si j'étais content que ce moment ait lieu bien que cela serait bannir la gravité des évènements...  Elle me demanda ce que nous devions faire, et voilà que mon corps commença à répondre à ma volonté. Je tentais un bref redressement, mais ce fut compliqué, ce pourquoi j'ai demandé à ce qu'elle m'aide un petit peu. Faisant attention à mon bras ensanglanté je la regardais:


« L'école n'a pas prévu la présence d'un lycanthrope dans le parc. Et quand bien même.. il devra y avoir une sanction, tu faisais ton travail. Je suis le seul en tort. »

Bien sûr que oui je pensais à Lord Voldemort... Il m'était arrivé la même qu'Harry avec les détraqueurs sauf que moi il s'agissait d'un foutu loup-garou. Le Ministère et Ombrage allaient nier l'origine de cet assaut et vont se concentrer sur celui qui semble mentir: moi. Mon bras me démangeait, c'était encore douloureux mais mon regard resta ancré dans celui de Kimberley.

C'est comme si la situation n'était pas plus grave d'un coup. C'était à moi de lui faire comprendre qu'elle n'avait pas à être désolée, et c'est à travers un baiser que je lui ai administré que je lui ai fait comprendre cela. Bien qu'un peu plus long, il souligna ce que je ressentais pour elle.


fait par Blueberry

_______________________________
    Lloyd Diggory
    THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED..
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Grey

avatar

— PSEUDOs : S.Rodeuse
— HIBOUX ENVOYÉS : 249
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DOUBLES COMPTES : //
— AVATAR : Lily Collins
— CRÉDITS : Bazzart

— PROFESSION : Elève de cinquième année et préfet des Serpentard.
— ÂGE DU PERSO : Quinze ans.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire pour l'instant, mais un carrément accro à Lloyd.
— SON CAMP : Elle n'est pas le genre à prendre partis. Du moins pour le moment en tout cas.
— TYPE DE BAGUETTE : En bois de prunelier, elle mesure 25cm et contient du crin de licorne.
— MAISON : Serpentard.
— STATUT DE SANG : Sang mélée.
— PATRONUS : Un chien loup.
— AMORTENTIA : Un doux parfum d'herbe et de terre humide comme après une averse.
— MIROIR DU RISÉD : Si elle avait l'occasion de se tenir devant, c'est sa maison qu'elle verrais ainsi que sa famille.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Sam 5 Juil - 14:51


Full Moon.

Lloyd & Kimberley




La vie est faite de changement, tous plus ou moins important, plus ou moins prévus et plus ou moins agréable. Ce soir j'en prend conscience pour la première fois et je réalise aussi que chacune de nos actions à une influence sur ces changements. Je me rend aussi compte que notre existence est constituée d'une multitude de possibilités et de « si ». Si Lloyd était rentré après son entraînement je serais en train de faire ma ronde dans le château. S'il avait opté pour un autre sort ce lycan ne l’aurait peut être pas mordu. Mais surtout, qui sais ce qu'il serait arrivé si je n'avais pas décidé de sortir voir qui traînait si tard dehors … Le fait est que l'avenir est finalement bien incertain et bien imprévisible. Plus ou moins consciemment nous le modelons et le faisons varier selon nos actes et ce soir, pour Lloyd et moi il vient de basculer d'une façon qu'on aurait sûrement jamais imaginé. Plus rien ne sera pareil à partir d'aujourd'hui. Mon ami va devoir apprendre à vivre avec sa nouvelle condition et … Moi je vais devoir apprendre à composer avec mes sentiments. C'est étrange comme il faut que certains événements survienne pour qu'on se décide enfin à accepter ce qu'on ressent pour d'autre. Il aura fallu que j'attende de manquer perdre Lloyd pour lui ouvrir mon cœur. La vie et sont court sont finalement de bien grand mystère.

Le sourire que m'adresse Lloyd alors que je rompt notre baisé m'arrache un léger rire avant que je ne lui demande ce qu'on doit faire à présent. Il est blessé, en toute logique il doit aller à l'infirmerie, mais … Après ? Qu'adviendra-t-il ? Brisant le fil de mes pensés il me demande de l'aide pour se redresser et je m'empresse de répondre présente tout en faisant attention à sa blessure. Il me répond alors qu'il y aura forcément une sanction pour ce qui est arrivé ce soir, mais qu'il est le seul en tord puisque je ne faisait que mon travail. Je repense alors au fait que j'ai usé d'un sortilège interdit pour que le loup le lâche … Travail ou pas j'ai usé d'un sort qui n'aurait même pas due me venir à l'esprit. Pourtant tout cela me semble bien dérisoire et sens intérêt lorsque Lloyd vient porter ses lèvres au contacte des miennes. D’abord surprise par son geste je me laisse finalement complètement absorbé par son baiser. Je me fiche qu'il soit un lycan, je me fiche d'avoir fait usage d'un sort interdit, je me fiche des représailles qu'on peut encourir, je me fiche d'Ombrage et ses règles absurde, … « Je t'aime. » Mes lèvres encore contre les siennes je lâche ses mots en un simple murmure. Peut importe ce que l'avenir nous réserve j'aurais la force de l'affronter. Parce que l'amour brise toute les frontières et supporte tout les malheurs.

Malgré tout il n'est pas temps de faire étalage de mes sentiments. Posant mes mains sur les épaules de Lloyd je recule mon visage du sien et lui sourit. « Il faut qu'on rentre. Tu as besoin de soin on doit aller à l'infirmerie. » Mon regard se porte sur le loup et je soupire. Il va falloir que je parle de lui à un professeur histoire que quelqu'un mette fin à mon maléfice de pétrification demain, lorsqu'il aura repris forme humaine. Enfin, il n'est pas ma priorité, loin de là même. « Tu peux te lever ? » Je n'ai soudain plus du tout envie de traîner dehors. Qui sais si un autre lycan ne se trouve pas dans les parages. J'en ai neutralisé un, mais rien ne dit que je serais capable d'en faire de même avec un second et de toute façon je n'ai pas envie de réitérer l'expérience.

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd N. Diggory
diggory's heir ϟ POUFSOUFFLE
avatar

— PSEUDOs : LSD Art.
— HIBOUX ENVOYÉS : 58
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— AVATAR : Logan Lerman.

— PROFESSION : Élève. Attrapeur de l'équipe de Quidditch. Chef du Club de Duel chez les Poufsouffle.
— ÂGE DU PERSO : 15 ans.
— AMOUREUSEMENT : En couple avec sa Kim Grey. Don't touch her, bastard.
— SON CAMP : Armée de Dumbledore.
— TYPE DE BAGUETTE : 27.3 cm - plume de phénix - bois de chêne.
— MAISON : Poufsouffle.
— STATUT DE SANG : Sang-Pur.
— PATRONUS : Espadon.
— AMORTENTIA : Cheeseburger et crème anglaise avec un arrière-goût de crème brûlée.
— MIROIR DU RISÉD : Cédric Diggory.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Dim 6 Juil - 8:14

time as come
ft. Kimberley.


Je t'aime, ces mots avaient tant de signification. Les décortiquer reviendrait à emprunter un long chemin pour en arriver à la même conclusion. Peu importe ma façon de penser, vu la situation il était clair et net que ce qui nous liait était explicite. Ces baisers échangés, notre épiderme se touchant délicatement.

La sensualité comme la tendresse imprégnaient ce geste qui n'avait pour but que d'officialiser ce que nous ressentions l'un pour l'autre. Nulles raisons de se défiler, aucunes raisons. Je ne pouvais qu'ouvrir ouvertement les bras à ce futur qui se présentait à moi et Kim. Nous étions jeunes et le temps de profiter de la vie nous était donné. Et malgré les conditions scolaires et ténébreuses qui planent sur le monde de la magie, je n'allais pas laisser cela la seule chance que j'avais d'être aux côtés de la serpentard.

Il y avait des risques, que ce soit de moquerie ou de répercutions familiale... Mais en avais-je réellement quelque chose à faire ? Je savais encaisser et faire avec les moyens du bord pour apprécier la vie à sa juste valeur. C'était difficile à imaginer cela, mais je savais qu'un jour je saurai percevoir ma malédiction comme une banalité... Un jour je saurai trouvé cela aussi normal de prononcer mon affection pour telle couleur. Même si je savais que le professeur Lupin avait un goût prononcé pour cette potion tue-loup...

Le fait de boire ce contenu suffirait à faire surgir les réminiscences de cette soirée où je fus persuadé que le peu d'humanité que j'avais m'avait été enlevé de par cette morsure. Je devais aller de l'avant désormais et me préparer pour la suite car les conséquences peuvent prendre un effet boule de neige d'un moment à un autre... Et je ne veux pas être un boulet pour quiconque défend la cause d'Harry. Je me devais d'être utile, et si j'annonçais que j'étais un loup-garou...

Je serai bien vite mis de côté. Mais si je m'initiais aux côtés d'un expert ou d'un connaisseur, je ferai en sorte de prendre mes distances quand la situation le demande. Me redressant alors lentement, j'imaginais déjà la réaction de ma jumelle... Elle qui a souvent été mère poule à mon égard.

Lynn allait m'écorcher vif si je lui disais ce que j'étais devenu... Garder ça secret avec les personnes qui le voudront. Mais l'école risque d'étouffer cette affaire pour ne pas avoir de problèmes. Me redressant alors, je la regardais d'un oeil rassuré, puis j'emboitais la marche, difficilement vers le chateau.

« C'est bon, on peut y aller... »

Spoiler:
 


fait par Blueberry

_______________________________
    Lloyd Diggory
    THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED..
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Grey

avatar

— PSEUDOs : S.Rodeuse
— HIBOUX ENVOYÉS : 249
— DISPONIBILITÉ RPs : ✓ Disponible
— DOUBLES COMPTES : //
— AVATAR : Lily Collins
— CRÉDITS : Bazzart

— PROFESSION : Elève de cinquième année et préfet des Serpentard.
— ÂGE DU PERSO : Quinze ans.
— AMOUREUSEMENT : Célibataire pour l'instant, mais un carrément accro à Lloyd.
— SON CAMP : Elle n'est pas le genre à prendre partis. Du moins pour le moment en tout cas.
— TYPE DE BAGUETTE : En bois de prunelier, elle mesure 25cm et contient du crin de licorne.
— MAISON : Serpentard.
— STATUT DE SANG : Sang mélée.
— PATRONUS : Un chien loup.
— AMORTENTIA : Un doux parfum d'herbe et de terre humide comme après une averse.
— MIROIR DU RISÉD : Si elle avait l'occasion de se tenir devant, c'est sa maison qu'elle verrais ainsi que sa famille.

MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   Dim 6 Juil - 10:01

~ RP TERMINÉ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Full Moon. • ft. kimberley.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Full Moon. • ft. kimberley.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RAPHAEL ✦ Full moon my worst nighmare... after you
» Toutes les idées sont tissées sur le canevas de la nuit. || Songe Fugace ♠
» Full Moon Effects [Livre II - Terminé]
» The Full Moon |With Jordan Simmons|
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNDESIRABLE ϟ n.1 ::  :: ϟ extérieur de poudlard-
Sauter vers: